Celui qui est présenté depuis des années comme «la mascotte des Lions indomptables du Cameroun» prépare activement ses interventions aux côtés de  la sélection du pays organisateur.

Ngando Pickett ne pense qu’à la prochaine édition du championnat d’Afrique des nations de football. Il s’y prépare comme s’il avait été un joueur ou l’une des équipes engagées. Ainsi considère-t-il le spot publicitaire tourné il y a quelques jours comme un galop d’essai. «Les Lions indomptables du Cameroun vont disputer un match ici à Douala le 26 mars. J’ai été sollicité par l’eau minérale Tangui pour réaliser au stade de la Réunification le 9 mars 2020 le spot qui annonce ce match. Avec ça je suis déjà dans la préparation. Je suis dans la danse», annonce l’intrépide supporteur qui se dit heureux de voir son pays abriter le rendez-vous qui met en scène  les meilleurs joueurs de football évoluant sur le continent africain. «Je suis très content. C’est avec ferveur et un grand enthousiasme que nous allons accueillir le championnat d’Afrique des nations», scande, joyeux le massif fan de foot qui, ce mercredi après-midi du 11 mars 2020, nous reçoit à Bonadibong, son quartier de résidence à Douala.

Avant de rallier Yaoundé où l’équipe nationale du Cameroun va évoluer lors du premier tour, Ngando se prépare dans la capitale économique. Avec  les membres  de son groupe d’animation,  il travaille plusieurs fois par semaine. «Nous répétons  presque tous les jours chez moi au lieu-di ancien 3ème. Nous travaillons parfois  3 ou 4 fois par  semaine Nous reprenons nos chansons. Il y en a parmi nous qui apportent de nouvelles chansons. On joue les anciennes et les batteurs s’exercent», renseigne-t-il. L’on apprend que le groupe qu’il conduit va resservir au public ses anciens succès à l’instar de «éwoo», «le but», «allez Les lions».

Le trophée en vue

Ngando prévoit de galvaniser les Lions les jours où ils ne jouent pas.  Les matins de chacune de leurs rencontres dès 7h, un tour de ville destiné à pousser les Camerounais à aller soutenir l’équipe nationale sera organisé.  Ngando voit déjà le Cameroun soulever le trophée du CHAN au soir du 25 avril 2020.  «Il faudrait que cette fois-ci nous remportions le CHAN que nous n’avons jamais gagné  puisqu’il se joue chez nous», souhaite le chef de file des supporters vert-rouge-jaune. Le cœur, visiblement plus que la raison, parle très fort chez lui.

La mascotte révélée au monde entier en l’an 2000 suit l’équipe de près depuis la nomination de son pote Yves Clément Arroga à sa tête. «Quand on l’a nommé au poste de  sélectionneur Il m’a appelé pour m’informer. J’ai animé avec mon groupe presque tous les matches amicaux que l’équipe du Cameroun a disputés. Nous étions là lors des matches contre le Rwanda, le Tchad, tous les matches livrés au Cameroun ». Ngando a profité de ces moments pour nouer des contacts avec ces joueurs qu’il ne connaissait pas jusque-là.  Les rapports sont  plutôt cordiaux. «J’ai plus de liens avec les Lions A mais les Lions A’ me respectent, m’appellent affectueusement «grand Ngando», «grand Pickett» ou «la mascotte». Ils sont toujours contents de me voir. Ils reprennent mes chansons préférées», se réjouit encore cet auteur-compositeur d’un album qui vivra le Championnat d’Afrique des nations pour la première fois à partir du 4 avril 2020.