C’est le constat fait lundi 9 mars à Yaoundé par le président du Comité local d’organisation du Championnat d’Afrique des nations de football CHAN Total Cameroun 2020, Narcisse Mouelle Kombi, par ailleurs ministre des Sports et de l’Education physique du pays-hôte de cette compétition qui se jouera du 4 au 25 avril 2020 à Yaoundé, à Douala et à Limbé. C’était au cours d’une visite d’inspection de routine menée avec ses collaborateurs dans l’enceinte du plus vieux stade de football du Cameroun, le stade Ahmadou Ahidjo, construit à l’occasion de la 8ème Coupe d’Afrique des nations 1972, rénové une première fois en 1981, une seconde fois en 2016 à l’occasion de la CAN féminine et qui vient de revoir une véritable remise à neuf en vue d’accueillir le CHAN 2020 et la CAN 2021.

«Il y a encore juste quelques petits réglages à faire notamment au niveau de l’éclairage», a relevé le ministre Mouelle Kombi au terme de sa visite du stade omnisports Ahmadou Ahidjo, sans cacher sa satisfaction en affirmant que ce site est quasiment prêt à 99%. Ce qui motive ce sentiment de satisfaction, c’est que toutes les installations techniques du stade sont quasiment au point. C’est le cas notamment des facilités de la presse que le président du COCAN a pu apprécier : la tribune de presse, les positions commentateurs, le centre des médias et la salle de conférences de presse d’une capacité de 64 places… Il faut noter que ce stade d’une capacité de 42 000 places dispose depuis 2016 d’un parking sécurisé construit sur les deux esplanades qui l’entourent.