Les yeux de Bruno Bekono brillent d’assurance. En ce lendemain de la célébration de la Journée internationale de la femme, le président de la commission marketing du Comité local d’organisation du CHAN Total Cameroun 2020 nous annonce le début de la construction des trois Fans-Zones, ces espaces dédiés à la projection sur écran géant des matches pour les supporters qui ne pourront pas avoir accès aux stades de la compétition ; des Fans-Zones prévus pour être installés à l’esplanade de l’hôtel de ville de Yaoundé, au parcours Vita de Douala et au niveau de Community Field à Limbé. «Les Fans-zones sont des sites officiels de la compétition qui doivent donc être réalisés et animés suivant des normes précises»,  explique-t-il pour dire que le Cameroun s’attèle en ce moment à mettre en œuvre, avec minutie et toute la rigueur que cela exige, cet autre pan important du cahier de charges que la Confédération africaine de football (CAF) assigne à tout pays organisateur.

Si le président de la commission marketing du COCAN souligne, à juste titre, que le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) est de création récente (NDLR : 1ère édition en 2009) et est par conséquent encore loin d’avoir la notoriété, et donc l’attractivité, de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), il se réjouit en revanche d’enregistrer «un enthousiasme réel des entreprises locales dont plusieurs ont déjà manifesté leur accord pour participer à la vie des Fans-Zones». Car il s’agit des espaces de vie pendant la compétition, hors des stades mais comme si on était au stade. Et encore, M. Bekono ne consent pas à tout dévoiler, se contentant de promettre dans les Fans-Zones, espaces incontournables de la vibration du CHAN qui est annoncé, «beaucoup d’attractions et de nombreuses surprises». On a hâte d’y être !